L’apprentissage dans le supérieur : un atout pour le territoire Grand Paris Sud

Fort de plus de 2000 apprentis, le CFA-EVE poursuit ses actions pour répondre aux besoins des jeunes et des entreprises du territoire Grand Paris Sud. Il a inauguré quatre nouvelles formations et consolide l’accompagnement des candidats à l’apprentissage.

En cette rentrée 2016, le CFA-EVE  a déjà signé 1900 contrats d’apprentissage et table sur 2200 contrats d’ici quelques semaines. Une belle récompense pour ce CFA, qui, depuis plus de vingt ans, œuvre sur le territoire du Grand Paris Sud. Son objectif : développer une offre de formation attractive pour les jeunes et répondant aux enjeux économiques du territoire.

Le CFA-EVE, en partenariat avec les établissements universitaires, crée régulièrement de nouveaux cursus pour répondre aux besoins en ressources des entreprises. Il a ainsi inauguré quatre formations en septembre 2016 : la licence professionnelle Création et gestion de projets multimédias, la licence professionnelle Métiers du tourisme : commercialisation des produits touristiques, le Master Commerce et marketing – spécialité Distribution vente, et le Master Banque Finance.

Pourquoi les jeunes en alternance plébiscitent-ils l’apprentissage ? Parce qu’il permet d’aborder le marché du travail non seulement avec un diplôme en poche, mais également riche d’une ou de plusieurs expériences professionnelles. Martin Vignals est venu de Cahors pour suivre une licence Marketing-achat, puis un master Gestion de production, logistique, achats à l’université d’Evry car c’était un des rares   établissements à proposer ce cursus en alternance. Après Peugeot, à Vélizy-Villacoublay, il est actuellement en apprentissage chez Safran Aircraft Engines, à Moissy-Cramayel, plus proche de son domicile à Evry. Dans les deux cas, c’est le CFA-EVE qui l’a mis en contact avec ses futurs employeurs. Et il ne regrette ce choix pour rien au monde : « A l’issue de mon master, j’aurai déjà trois années d’expérience dans des entreprises internationales ».

Une source de performance pour les apprentis et leurs employeurs

Scott Iserief

Conjuguer travail et formation demande d’être organisé et autonome, une bonne manière de préparer son avenir professionnel ! Cette alternance de théorie et de pratique aide aussi les jeunes à trouver davantage d’intérêt dans les apprentissages. Scott Iserief suit une licence professionnelle e-commerce et marketing numérique. Résidant à Saint-Pierre-du-Perray, il effectue son apprentissage chez Cremax Europe, à Lieusaint. C’est grâce au CFA-EVE qu’il a trouvé cette entreprise à proximité de son domicile : « Le CFA-EVE m’a adressé cinq offres, auxquelles j’ai postulé. J’ai été retenu par Cremax Europe. J’alterne trois jours en entreprise et deux jours à l’université. J’apprécie beaucoup cette variété d’activité.» Percevoir un salaire est aussi une motivation pour beaucoup de jeunes qui, s’ils devaient suivre des études classiques, cumuleraient celles-ci avec un job alimentaire les soirs et week-ends.

Maud Martel


Pour les entreprises, l’apprentissage est un moyen de former à son métier et à ses méthodes, et ainsi de recruter une main d’œuvre opérationnelle. Comme l’explique Maud Martel, apprentie de licence professionnelle Management de la relation client chez Martin Brower dans sa ville, à Lisses : « Cette entreprise a une véritable culture de l’apprentissage. Beaucoup de personnes aujourd’hui en CDI sont d’anciens apprentis. Il y a une volonté de former les jeunes et de les fidéliser. Mon maître d’apprentissage a l’habitude de manager des apprentis, et ça se voit. »

 Un dispositif d’aide aux candidats à l’apprentissage

Le CFA-EVE met en lien les entreprises et les futurs apprentis via le travail mené par ses chargées de relations entreprises et l’organisation d’un forum de recrutement, chaque année en juin. Avec le soutien de la Région Ile-de-France, il a également mis au point dès 2008 le « dispositif passerelle d’accès à l’apprentissage ». En juin 2016, il a accompagné 1000 jeunes dans la préparation de leur candidature auprès des entreprises susceptibles de les recruter en contrat d’apprentissage. En septembre, 300 jeunes toujours en recherche ont bénéficié d’un suivi personnalisé assuré par les chargées de relations entreprises et des consultants RH, avec, selon les besoins, un point sur leur projet, une aide à la recherche ciblée ou un perfectionnement à l’entretien de recrutement.

Le CFA-EVE se tient à la disposition des entreprises ayant des postes à pourvoir actuellement, ainsi que des jeunes en réflexion pour la rentrée prochaine : parmi les 67 formations en apprentissage, de bac+2 à bac+5, proposées par le CFA-EVE, il y en a forcément une qui est faite pour eux !


Ajouté le 26/10/2016

Retour aux actualités

Recherchez votre formation

Inscrivez-vous et téléchargez vos dossiers de candidature en
ligne

RECHERCHER